http://www.lalibre.be/index.php?view=article&art_id=395397

Stéphanie Bocart

Mis en ligne le 15/01/2008

La secrétaire d'Etat (PS) pose son regard sur le contexte institutionnel. Elle tire également le bilan de trois ans d'action dans ses compétences. Dont le plan Logement où 4 200 logements ont déjà été identifiés.

Au regard du contexte institutionnel actuel, je ne suis pas Madame Soleil mais je sais que cette année sera un peu aventureuse : que va devenir la Cocof, quid de l'élargissement de la Région bruxelloise...", commente Françoise Dupuis (PS), secrétaire d'Etat bruxelloise en charge du Logement et de l'Urbanisme. "Les entités fédérées ont travaillé et travaillent, poursuit-elle. Même pendant la crise nous avons montré que nous travaillons : Plan de développement international (PDI), logement, finances, etc. Il y a juste maintenant une petite discussion entre deux membres du gouvernement (NdlR : Charles Picqué (PS) et Guy Vanhengel (Open VLD) (LLB 11/1)) mais hormis cela, nous nous entendons bien." Et alors que le premier round institutionnel démarre ce mardi, un grand nombre d'interrogations demeurent toujours quant au sort de la Région-capitale. "On n'a pas beaucoup entendu parler de Bruxelles, tout simplement parce qu'on ne sait pas quoi faire de nous", lâche Françoise Dupuis qui rappelle que si Bruxelles est une Région riche, "elle est aussi la vache-à-lait de la Belgique".

A l'occasion de la présentation de ses voeux à la presse, la secrétaire d'Etat a également passé en revue l'avancement des dossiers dans ses différentes compétences à la Région mais aussi à la Commission communautaire française (Cocof).

En matière d'urbanisme, "ce n'est pas encore aujourd'hui que je vais annoncer une mauvaise nouvelle", sourit-elle. L'année nouvelle sera marquée par une grande campagne de sensibilisation sur les permis d'urbanisme et par le lancement de concours d'architecture avec les écoles d'architecture.

Quant au plan Logement (NdlR : qui prévoit 5 000 logements), "4 200 logements ont déjà été identifiés sur 32 sites", se réjouit Françoise Dupuis. Les premiers permis d'urbanisme ont été délivrés en mars 2007. Et depuis juin, cinq chantiers ont été inaugurés : 58 logements au boulevard Mettewie à Molenbeek, 58 logements au Craetbosch à Neder-over-Hembeek, 65 logements à Jette-Lahaye, 30 logements sociaux avenue du Cognassier à Berchem-Sainte-Agathe et 80 logements sociaux avenue Stiénon à Jette. Soit 291 logements au total dont 65 logements moyens. "Nous avons également déposé une ordonnance domaniale pour simplifier la question du transfert de terrains appartenant à la régie régionale, ajoute Mme Dupuis. Grâce à cette ordonnance, cinq projets (rue des Polders à Uccle, chaussée d'Alsemberg, à Woluwe-Saint-Lambert, à Etterbeek et à Reyers) pourront être débloqués d'un coup, ce qui représente quand même plusieurs centaines de logements", assure encore la secrétaire d'Etat. Plusieurs permis en cours seront en outre délivrés vers février/mars pour avoir une pose de première pierre vers mars/avril. "Le projet le plus avancé est celui de la Cité modèle à Laeken", précise Mme Dupuis.

Autre projet dans la manche de la secrétaire d'Etat : l'habitat communautaire. "Je vais lancer un appel à projets sociaux. Beaucoup de jeunes vivent ensemble pour affronter la hausse des loyers mais cela pourrait aussi concerner les seniors, les sans-abri, etc.", annonce-t-elle.

En octobre 2007, Françoise Dupuis a déposé au gouvernement un arrêté créant une allocation loyer, dans le strict respect de la déclaration gouvernementale. L'arrêté doit encore être examiné par le Conseil d'Etat. Il entrera en application le 1er janvier 2009.

Mme Dupuis entamera par ailleurs cette année un état des lieux des rénovations dans le logement social.

Enfin, les moyens obtenus lors de l'élaboration du budget 2008 permettront au Fonds du logement de financer 800 prêts.

Pour ce qui relève de la formation professionnelle, il faut un terrain pour accueillir la formation des conducteurs de poids lourds. "En 2008, la réflexion sera aussi orientée vers les nouveaux besoins dans les métiers de la construction et des économies d'énergie", déclare encore Françoise Dupuis qui se félicite pr ailleurs de l'augmentation de 30 pc des formations à Bruxelles-Formation.