http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/200545/32000-controles.html

Voici les résultats de l'opération Fipa 33...

BRUXELLES Vous avez croisé de nombreux policiers ce mardi en empruntant les transports en commun ? Normal. De 9 h à 22 h, précisément. Hier, pas moins de 200 policiers, accompagnés de 110 contrôleurs des services de sécurité, ont pris d'assaut les transports en commun bruxellois ainsi que plusieurs trains et gares de la SNCB. Objectif : lutter contre la criminalité dans les transports publics et contre le décrochage scolaire. L'opération d'envergure, appelée Fipa 33, de full integrated police action, 33 pour la 33e du genre (et 12e identique), a une nouvelle fois porté ses fruits. Pour rappel, la dernière mobilisation policière similaire avait eu lieu le 19 octobre 2007.

Voici les résultats complets de cette opération. La Stib a procédé au contrôle de 25.303 voyageurs. 602, soit 2,4 % de ceux-ci, se sont vu dresser un procès-verbal parce qu'ils n'étaient pas en possession d'un titre de transport valide. De Lijn a contrôlé de son côté 378 bus et 6.317 voyageurs. 91, soit 1,4 %, ont reçu un P.-V. pour les mêmes raisons qu'à la Stib. Des fraudes qui étaient moins nombreuses que lors des opérations précédentes. "Les services de police ont quant à eux contrôlé 618 personnes et procédé à 35 arrestations judiciaires (dont 28 personnes étaient signalées à rechercher) et 69 arrestations administratives (ivresse publique, troubles publics,...). Ajoutez à cela 80 procès-verbaux judiciaires. Six personnes ont été mises à la disposition du parquet de Bruxelles. Parmi elles, quatre jeunes en décrochage scolaire. Au total, 14 jeunes ont été surpris en dehors de l'école pendant les heures de cours", précise encore le commissaire divisionnaire Michael Jonniaux. Notons qu'un jeune en fugue a été retrouvé lors de ces contrôles. La police des chemins de fer a également mis la main lors de cette opération sur une personne qui se trouvait à bord d'un train en provenance d'Amsterdam et transportait un kilo de cocaïne. Une autre personne, signalée à rechercher pour une ordonnance de capture pour deux ans pour des faits d'attentat à la pudeur, a également été retrouvée lors de cette opération. Cette opération Fipa 33, qui s'est déroulée dans les transports en commun bruxellois mais également sur une partie du Brabant wallon (Braine-l'alleud et la ligne de chemin de fer Nivelles-Bruxelles), a mobilisé la police des chemins de fer de Bruxelles et de Charleroi. Les services de sécurité de la Stib, De Lijn, SNCB et Tec, les corps d'intervention de la police fédérale et Bruxelles et Nivelles. Mais également le service d'appui aérien de la police fédérale ainsi que les six zones de police bruxelloises et celle de Braine-l'alleud.

Nawal Bensalem
© La Dernière Heure 2008