http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/200547/1000-cameras-dans-nos-gares.html

L'objectif de la SNCB est d'atteindre les 1.500 installations dans les deux années à venir

LOUVAIN Toutes les grandes gares échappent désormais de moins en moins à la vigilance du personnel de sécurité de la SNCB. La preuve avec la mise en service, hier, de la 1.000e camera de surveillance. L'installation a été inaugurée dans la gare de Louvain. Celle-ci symbolise un cap mais pas encore une fin.

Car le but de la société des chemins de fer est d'équiper les 51 plus grandes gares du pays (parmi lesquelles Bruxelles-Nord, Bruxelles-Central, Bruxelles-Midi, Schuman, Ottignies, Namur, Mons, Liège-Guillemins...) de 1.500 caméras de surveillance. L'échéance établie par la SNCB est fixée à 2010 et d'après Inge Vervotte, la ministre en charge des Entreprises publiques, cette importante vague d'équipement des sites "respecte les délais prévus".

La SNCB a énormément investi dans ce système depuis 2006, année du lancement du plan Malaga. En septembre 2007, une importante étape était franchie avec la mise en service du Centre national de contrôle de Bruxelles. C'est depuis cette tour de contrôle basée dans la capitale que chacune des caméras est pilotée et que sont visionnées les images captées sur le terrain. En cas de problèmes, la centrale alerte immédiatement les équipes d'intervention, les brigades Securail, présentes à proximité et qui peuvent alors se rendre sur place.

Le plan Malaga représente une enveloppe de 11 millions d'euros. Mais la question est maintenant de savoir si cet investissement a été rentable et si l'insécurité a pu être maîtrisée. En gare d'Ottignies, première gare équipée de caméras, "l'effet dissuasif s'est marqué par une baisse de 21 % du nombre de délits, a rappelé Inge Vervotte. Durant les sept mois de 2007, la police a demandé des images caméra à 221 reprises, ajoute la ministre CD & V. Dans 170 cas, cela a contribué à l'enquête. Les images permettent en outre une intervention rapide et adaptée en cas d'incident et de problèmes."

Au vu de ces statistiques, la SNCB et l'État vont continuer à investir dans la sécurité sur les chemins de fer. Un budget de dix millions complémentaires va prochainement être affecté en ce sens.

K. F.
© La Dernière Heure 2008