http://www.lacapitale.be/

Une cinquantaine de manifestants se sont donnés rendez-vous hier matin. Ils réclament de l’argent pour le logement. Deux ans après leur expulsion, les squatteurs du Collectif 103 s’étonnent de voir le 103 du boulevard de Waterloo toujours vide. En octobre 2006, une soixantaine de squatteurs étaient expulsés de cet immeuble, propriété de l’Église de la Scientologie. Hier, ils criaient leur droit à l’habitat. Marc Gilson est bénévole auprès du Syndicat des Locataires, il réclame du logement et propose une solution qui passerait par l’AIS. "L’Agence Immobilière Sociale pourrait s’occuper de ces bâtiments inhabités. Elle obtiendrait un mandat pour les gérer à la place des propriétaires qui bien souvent délaissent leurs biens. À l’îlot sacré, il y a des dizaines d’immeubles vides. Les rez-de-chaussée sont exploités par des commerçants mais tous les étages supérieurs sont libres d’occupation!".

Comme l’explique Danny Spitaels du Fonds du Logement, "des quartiers entiers sont victimes de spéculation. Des promoteurs achètent plusieurs immeubles et les laissent à l’abandon en attendant de tout faire démolir". Le Syndicat des Locataires parle de 16.000 logements vides. José Garcia, son secrétaire général est inquiet. "II faudrait construire plus de logements sociaux et l’État devrait acquérir, quand l’immobilier va mal, plus de biens pour ensuite les revendre au logement social". Une petite délégation a été reçue fin de manifestation par le cabinet de Didier Reynders, le président du MR, dont le siège est juste en face.

TROIS ANS POUR UN STUDIO

Jour après jour, Marc et Patricia doivent se battre pour leur logement. "J’ai mis trois ans pour avoir mon studio", explique Marc. "C’est grâce à mon invalidité du cœur que j’ai enfin pu obtenir un toit à Anderlecht". Le logement social de Patricia est en rénovation complète. En théorie, elle devrait être relogée. Mais, dans la pratique, ce n’est pas le cas. Elle n’a d’autre choix que de subir les travaux. Des solutions doivent être trouvées.

M. BACCICHET

L’église de la Scientologie nie tout

L’église de Scientologie est propriétaire du 103 boulevard de Waterloo. Pour le moment, il ne s’y passe visiblement rien, d’ailleurs la porte d’entrée est scellée. Le directeur du Bureau européen de l’Église de Scientologie internationale, Fabio Amicarlli affirme le contraire: "Des travaux sont en cours. La porte d’entrée est bloquée simplement pour des raisons de sécurité."