http://www.rtbf.be/info/regions/detail_les-23-grevistes-de-la-faim-de-la-vub-seront-reloges-boulevard-du-triomphe?id=7652103

624_341_f82bc4deae750e12c0de9218226fbfa9-1330512964

Un peu de répit pour les sans-papiers en grève de la faim hébergés dans un bâtiment de la VUB. Selon l'accord conclu avec l'université flamande à leur arrivée en novembre dernier, ils devaient quitter les lieux le premier mars. Le conseil d'administration de la VUB a finalement trouvé une solution d'urgence.

Les 23 hommes, originaires du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest, seront relogés dans un autre local de l'université flamande, situé boulevard du Triomphe. Il y avait la nécessité de les reloger, car la VUB doit entamer très rapidement la rénovation de leur lieu d'hébergement actuel en vue d'en faire des locaux administratifs. Mais face à la situation humanitaire alarmante, le conseil d'administration de la VUB a été sensible et leur fournira un toit jusqu'au premier juillet.

Il faut dire que les 23 sans-papiers sont en grève de la faim depuis un mois et demi. Ils réclament un permis de séjour et un permis de travail. En 45 jours d'action, 28 hospitalisations ont déjà été nécessaires.

À Ixelles toujours, d'autres sans-papiers viennent eux, d'être délogés. Ils étaient une vingtaine à occuper une maison de la rue de la natation en accord avec la commune, propriétaire des lieux. Mais la cohabitation n'était visiblement pas aisée : bagarres à répétition, plaintes de riverains, rapports de police, etc. La commune a fini par les sommer de quitter les lieux ce lundi, deux jours avant ce qui était prévu, et sans intervention de la police. Aucun hébergement alternatif n'a été trouvé, et ce groupe de sans-papiers est aujourd'hui livré à lui-même.

Jérôme Durant