http://bxl.indymedia.org/articles/4356

A 17h20 hier, s'ouvrait le Live! d'indymedia bruXSel car on signalait un encerclement agressif de manifestant-e-s pacifiques par la police bruxelloise lors de la mobilisation en soutien aux grévistes de la faim en attente de papiers à la VUB devant le cabinet De Block à Bruxelles :

  • (FR) De Block, régularisez les sans-papiers ! Les 23 personnes  sans-papiers sur la Vrije Universiteit Brussel sont  en grève de la faim  depuis 67 jours. Par cette action ils veulent  obtenir un permis de  séjour d'un an minimum et un permis de travail C. Nous exigeons donc l'application immédiate des revendications  des 23 grévistes de la  faim de la VUB à savoir un permis de travail C  et un permis de séjour  d'au moins 1 an ! Aucune personne n'est illégale
  • (NL) De Block, regulariseer de mensen zonder papieren! 23  mensen zonder papieren die op de VUB verblijven zijn al 67 dagen  in  hongerstaking. Ze voeren deze actie om een verblijfsvergunning van   minstens een jaar en een werkvergunning C te verkrijgen. Wij eisen daarom de onmiddellijke toekenning van een  verblijfsvergunning voor  minstens een jaar en een werkvergunning C voor  de 23 hongerstakers op de  VUB! Geen mens is illegaal!
  • lire le live! d'hier copié-collé ci-dessous
  • les personnes qui ont été contraintes de passer la soirée dans les cellules des casernes de la police fédérale à Etterbeek pour avoir simplement voulu manifester une opinion sur la voie publique sont invitées à témoigner des circonstances des arrestations, des interrogatoires éventuels, du traitement et des conditions de détention qu'ils ont subi hier soir en publiant un article par ici... Relever et expliquer les arrestations arbitraires peut visibiliser ces abus réguliers de la police bruxelloise (et, qui sait?, d'un jour les faire cesser !)
  • ces jours-ci circule aussi (sur internet et dans les boîtes mails en attendant la presse mainstream francophone) la lettre ouverte de Rita Vanobberghen, une médecin PTP suivant les grévistes de la faim, envoyée à sa consoeur et néanmoins secrétaire d'état à l'asile et aux politiques migratoire, Maggie de Block. Cette lettre ouverte a été publiée dans De Standaard le mardi 20/03 en pages 'opinions'.