http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-03-29/sans-papiers-les-propos-de-de-block-sont-inacceptables-905711.php

Rédaction en ligne
jeudi 29 mars 2012, 13:02

La secrétaire d'État en charge de l'Asile et de l'immigration s'en est prise aux grévistes de la faim installés à la VUB. « Leur demande est légitime », dit le Conseil de la Jeunesse. Les réactions

MaggieDeBlock

La secrétaire d'Etat en charge de l'Asile et de l'immigration a critiqué les grévistes de la faim installés à la VUB. « Ils exigent davantage de droits que les autres. Dans une démocratie, chacun à des droits égaux. »

Alban Barthélemy, président du Conseil de la Jeunesse : « Elle refuse de les voir ! »

« Maggie De Block refuse de voir la détresse dans laquelle sont plongés les grévistes. Cette situation est inacceptable. Elle a refusé de rencontrer les porte-parole mais elle possède les informations. C'est pourquoi, nous jugeons son attitude inacceptable.» 

Alexis Deswaef, président de la Ligue des droits de l'homme : « Leurs revendications sont légitimes »

« Je ne suis pas pour le principe de la grève de la faim. Je trouve que ça ne devrait pas exister dans un pays comme le nôtre. C'est l'action d'individus complètement désespérés qui ont l'impression de ne pas être entendu et de ne pas exister administrativement. »

« Mais, au vu de leur désespoir et de leurs revendications légitimes, nous continuerons à les soutenir malgré leur grève de la faim. Leurs revendications sont légitimes car ils ne demandent qu'à pouvoir travailler et une régularisation par le travail dont le titre de séjour serait conditionné pour un travail effectif et déclaré. Cette demande n'est pas impossible car l'instruction de régularisation de 2009 n'a pas fonctionné. »

« Face à cette situation humaine dramatique, il faut trouver une solution dans le cadre légal de régularisation par le travail. Ce qui signifie l'octroi d'un permis de travail et d'une carte de séjour temporaire qui permettent de contrôler effectivement. C'est inacceptable de laisser quelqu'un mourir pour un travail.» 

La docteur Rita Vanobberghen apporte des soins aux grévistes

« Effectivement, les grévistes n'ont pas introduit de demande de régularisation à l'avance. Mais c'est parce qu'ils n'avaient pas d'adresse depuis laquelle envoyer cette demande. Ils n'avaient également pas d'argent. Toutefois, nous estimons que cette demande est légitime.» 

Gauvain Dos Santos (st.)