25 juin 2012

Bruxelles: une "catastrophe humanitaire" se joue à la Gare du Nord

http://www.rtl.be/info/votreregion/bruxelles/887737/bruxelles-une-catastrophe-humanitaire-se-joue-a-la-gare-du-nord

Le délégué général aux droits de l'enfant parle de catastrophe humanitaire imminente. Cela fait 40 jours que 23 familles vivent dans des conditions sanitaires déplorables à la gare du Nord. Ces Roms venus de Slovaquie y ont trouvé un abri et seront expulsés de la gare lundi.

23 Juin 2012 07h51

Cela fait quatre mois qu’ils sont là. Quatre mois qu’ils vivent dans le Hall d’une gare: des familles de Roms, dont de nombreux enfants. Il y a même deux bébés âgés d’un mois. Bernard De Vos, délégué général aux droits de l’enfant, était au micro de Mathieu Col pour RTL TVI: "Ces enfants n’ont connu depuis le début de leur vie qu’un matelas pouilleux, avec la gale, des poux, des rats. Une situation d’hygiène difficile."

Où aller ?

Depuis quatre mois tout a été tenté, mais lundi aux premières heures, ils seront expulsés de la gare et se retrouveront dans la rue. Il n’est pas question de laisser la situation sanitaire encore se dégrader. Le secrétaire d’Etat, Bruno de Lille, a donc pris la décision de les évacuer. Bernard De Vos, réplique: "Ces familles n’ont nulle part où aller. J’entends déjà le discours qu’elles n’ont qu’à rentrer chez elles."

"Ils sont Européens"

Que faire ? Le problème des familles, leur provenance. Elles viennent de Slovaquie. Un pays membre de l’Union européenne. Ils ne peuvent donc juridiquement pas être considérés comme des demandeurs d’asile ou des illégaux. La ministre responsable estime donc ne rien pouvoir faire. Maggie De Block, secrétaire d'Etat à l'asile et la migration: "Ils sont Européens et donc pas demandeurs d’asile. On peut leur proposer un retour volontaire s’ils sont d'accord." Bruno De Vos, lui, souligne une contradiction juridique: "Nous avons des lois qui ne permettent pas à des migrants européens d’avoir les mêmes garanties d’accueil que des migrants qui viendraient d’Afrique par exemple." La solution passerait par une prise en charge temporaire dans des structures d’accueil. Dans leurs pays d’origine, européens ou pas, ces Roms sont depuis toujours une minorité, souvent victime de discrimination.

Posté par ul_saintgilles à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Bruxelles: une "catastrophe humanitaire" se joue à la Gare du Nord

Nouveau commentaire