20 janvier 2016

Mettre en place l’allocation-loyer rapidement

http://www.lesoir.be/1098299/article/actualite/regions/bruxelles/2016-01-20/mettre-en-place-l-allocation-loyer-rapidement

Vanessa Lhuillier
Mis en ligne mercredi 20 janvier 2016, 10h59

Chaque formation politique précise sa vision

L’allocation-loyer, c’est un peu comme s’inscrire sur une liste d’attente pour obtenir un logement social en Région bruxelloise. Il faut être patient, voire extrêmement patient. Le principe est pourtant inscrit depuis plusieurs législatures dans l’accord de politique générale régionale mais le dossier est à la traîne.

Un projet pilote a été mené en 2015 mais il n’a pu toucher que très peu de ménages car la procédure pour obtenir le montant maximal de 150 euros par ménage était d’une extrême complexité. Pour 2016, la ministre du Logement, Céline Fremault (CDH) a donc décidé d’alléger le mécanisme. Afin que plus de citoyens puissent bénéficier de l’aide, la procédure d’obtention sera simplifiée. Les CPAS ou les locataires pourront directement rentrer une demande au lieu d’attendre d’être contactés par l’administration régionale. Quant aux preuves à fournir, l’attestation du CPAS suffira et les allocations familiales ne seront plus prises en compte. Un budget de 2,6 millions est tout de même prévu.

En même temps, les députés MR Vincent De Wolf et Olivier de Clippele ont introduit une proposition d’ordonnance sur ce thème qui sera débattue ce jeudi en commission logement.

« On ne construit pas assez de logements sociaux par rapport à la demande,explique Vincent De Wolf. Avec l’allocation-loyer, on peut aider directement les ménages qui doivent se loger sur le marché privé. C’est moins coûteux et plus rapide. »

Le texte prévoit ainsi que l’allocation ne peut être perçue que par les plus de 25 ans, inscrits depuis au moins deux ans sur une liste d’attente pour obtenir un logement social, et que les parents ou le cohabitant ne disposent pas d’un logement suffisant. L’allocation serait également directement versée au bailleur. « Nous voudrions fixer un montant maximum de loyer au-delà duquel l’allocation ne pourrait être versée,précise Olivier de Clippele. Certains propriétaires baisseraient ainsi certainement leur loyer s’ils ont la garantie d’être payés. C’est en réalité une façon d’étendre le mécanisme des AIS (agence immobilière sociale). Ce principe coûte quatre fois moins cher à la Région que la construction de logements sociaux. Si nous donnions une allocation-loyer à tous ceux qui sont sur une liste d’attente depuis 5 ans, cela équivaudrait selon nos simulations à un budget de 10 millions d’euros. »

La proposition a peu de chances d’aboutir mais le MR espère au moins une discussion de fond.

Posté par ul_saintgilles à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mettre en place l’allocation-loyer rapidement

Nouveau commentaire