http://www.7sur7.be/7s7/fr/3007/Bruxelles/article/detail/2871673/2016/09/14/Des-membres-de-la-Voix-des-sans-papiers-occupent-un-batiment-a-Schaerbeek.dhtml

Entre 60 et 80 personnes sans-papiers regroupées au sein du collectif "La voix des sans-papiers" et qui occupaient depuis le 27 juin 2014 un bâtiment à Molenbeek-Saint-Jean, ont trouvé refuge depuis lundi dans une maison de repos désaffectée à Schaerbeek. La semaine dernière, la commune de Molenbeek avait ordonné aux occupants de l'immeuble du boulevard Léopold II de quitter les lieux d'ici le 15 septembre pour des raisons de sécurité et d'insalubrité.

Le bâtiment du boulevard Léopold II à Molenbeek-Saint-Jean a été jugé dangereux et insalubre début juillet à la suite d'une expertise. Les occupants ont fait réaliser une contre-expertise par un ingénieur en bâtiment. Celle-ci liste les travaux nécessaires pour prolonger l'occupation. Il s'agit principalement de consolider des plafonds, d'interventions sur le réseau électrique et d'aménager une sortie de secours. Environ 150 personnes, dont les demandes de séjour n'ont pas abouti, habitent l'immeuble depuis plus de 2 ans.

"Vendredi soir, une maison de repos désaffectée située sur le boulevard Reyers à Schaerbeek a commencé à être occupée dans l'objectif d'y reloger les sans-papiers de l'immeuble de Molenbeek menacés d'expulsion. Il s'agit d'un bâtiment de huit étages comprenant des chambres qui sont chacune pourvues de douches, toilettes et d'un coin cuisine. Des négociations ont été entamées avec ses propriétaires. La commune de Schaerbeek ainsi que la police locale ont été avisées de cette occupation", a indiqué John's Mbulula, coordinateur 'Asile et Migration' du MRAX (Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie).

"Depuis lundi, entre 60 et 80 sans-papiers de l'immeuble de Molenbeek occupent ce nouveau bâtiment. En principe, ce dernier devrait pouvoir accueillir tous les membres de la 'Voix des sans-papiers' mais d'autres personnes qui n'appartiennent pas au collectif, commencent également à s'y installer", a-t-il ajouté.