http://bx1.be/news/manifestation-contre-les-loyers-eleves-de-logements-de-mauvaise-qualite-a-bruxelles/

A l’initiative des associations Buurtwinkel, RBDH, Equipes Populaires, FeBUL-BFUH et DoucheFLUX, une cinquantaine de personnes ont manifesté jeudi matin de 10H30 à 12H00, entre la place des Martyrs et le boulevard de l’Impératrice, pour dénoncer les loyers abusifs des logements non conformes à Bruxelles.

Les manifestants se sont fait passer pour des propriétaires et ont arboré ironiquement des pancartes avec des messages du type « logement social = concurrence déloyale ». « La population à Bruxelles a augmenté de 250.000 habitants en moins de 20 ans et, en parallèle, il y a pénurie de logements décents« , constate Thibaud de Menten, secrétaire fédéral des Equipes populaires. « Des bailleurs profitent de cette situation pour imposer des loyers exagérés par rapport à la qualité de leurs logements. Comme il n’y a pas assez de logements, les propriétaires se permettent de louer des logements non conformes à des prix équivalents voire plus élevés que des logements dans un état correct. » Sur base de l’enquête 2015 de l’Observatoire des loyers, les associations dénoncent que les logements de mauvaise qualité sont loués jusqu’à en moyenne 50 euros plus chers que les logements de confort moyen. Les associations rejoignent les revendications de la plate-forme Logement, entre autres de faire inscrire dans l’article 3 du code du logement l’obligation pour le bailleur de proposer un loyer adapté aux qualités de logement. Elles estiment que la grille de référence des loyers en fonction de caractéristiques du logement, adoptée par le gouvernement fin novembre, va dans le bon sens. Si des éléments de confort supplémentaires peuvent justifier un loyer plus élevé, elles soutiennent que les défauts, comme une taille réduite, l’absence de salle de bain fermée ou de compteurs individualisés, doivent entraîner une baisse des prix. Elles demandent au gouvernement de créer une instance pour mettre en place un arbitrage des loyers et recevoir les plaintes éventuelles des locataires, jusqu’alors obligés de se plier aux prix imposés par les propriétaires. (Belga)