http://www.lesoir.be/regions/bruxelles/logement-le-collectif-103-2008-10-28-655062.shtml

Bruxelles. Le Syndicat des locataires et des associations de défense du droit au logement se sont rendus au siège du MR pour réclamer des mesures urgentes.

_20081028_0K9ED6BR_JPGLe Syndicat des locataires et des associations de défense du droit au logement se sont rendus, lundi, au siège du MR pour réclamer des mesures urgentes pour faire face à la crise du logement. Une trentaine de manifestants se sont rassemblés à 10 h 30 devant le 103 du boulevard de Waterloo, qui avait été occupé il y a deux ans par un collectif et qui, depuis, est resté vide. Le groupe s'est ensuite rendu au siège du MR, où une délégation a été reçue.

Le « collectif 103 » constate que le gouvernement a débloqué des milliards d'euros pour sauver les banques, mais que rien n'est fait pour le logement, alors que des milliers d'immeubles vides sont à l'abandon et que 35.000 familles sont dans l'attente d'un logement social à Bruxelles.

« Il y a deux poids, deux mesures. Depuis 20 ans, on nous dit que les caisses de l'Etat sont vides et quand les banques et les finances sont en péril, on trouve l'argent nécessaire. Il y a donc de l'argent et si on peut aider les plus riches, on peut aider aussi les plus pauvres, a déclaré José Garcia, le secrétaire général du Syndicat des locataires. Nous estimons qu'il faut alimenter le Fonds du logement qui permet aux gens peu fortunés de devenir propriétaires », a-t-il ajouté.

Les différentes associations demandent par ailleurs de réquisitionner les immeubles vides et que ceux-ci soient gérés par des agences immobilières sociales. « Le bâtiment du 103 reste inoccupé et des gens sont dans la rue. La réquisition d'immeubles vides est pourtant une mesure qui coûte peu d'argent et qui permet de reloger rapidement des personnes en attente de logement », a réagi Marc Gilson, membre bénévole d'une association qui défend le droit au logement. (b)