http://www.rtbf.be/info/regions/detail_le-123-rue-royale-vous-ouvre-ses-portes-a-l-occasion-de-son-anniversaire?id=8274889

Il y a sept ans, des squatteurs avaient pris possession de cette adresse, un bâtiment qui abritait des bureaux de l’ancien ministère de l’Éducation. Une convention d'occupation temporaire avait alors été signé avec la toute jeune asbl Woningen 123 Logements. Seul coût à la charge des habitants, celui des charges énergétiques. Sept ans plus tard, cette convention tient toujours et les habitants du 123 ont décidé de fêter l'événement.

Ils sont artistes, étudiants, drogués, ou encore sans-papiers. 65 personnes, à la recherche d’un toit, qui sont un jour venues, seules ou en famille, frapper à la porte du 123 rue Royale.

Dans cet imposant bâtiment de sept étages, tout le monde a sa place, mais aussi ses responsabilités. Bart Winen, de l’asbl Woningen 123 Logements: "On essaie de gérer tout de A à Z, du nettoyage à la comptabilité, tout est fait par l'habitant et si la débrouille ne suffit pas, on essaie de trouver collectivement et solidairement une solution. C'est possible de vivre dans une société où l'argent n'est pas au centre. C'est alors que l'argent ne devient pas un facteur d'exclusion."

Mais tous ne sont pas venus au 123 par nécessité. Si Sofja, jeune maman étudiante de 24 ans, y habite depuis trois ans, c’est avant tout pour la vie en collectivité: "On est un groupe très mixte, très diversifié avec des histoires aussi différentes, des motivations et des origines différentes aussi. C’est chouette !"
Un univers hétéroclite, mais sans hiérarchie, selon Denis, habitant du 123 depuis bientôt quatre ans: "Il n'y a pas de pyramide avec un chef tout au-dessous, c'est très horizontal. On est quand même amenés à apporter des décisions et le fait qu'elles soient prises en groupe, ça atténue les jugements à l'emporte-pièce."

Des familles, des marginaux, des belges et des moins belges réunis sous le même toit: un exemple abouti de cohésion sociale. Le 123 vous ouvre ses portes dès ce soir jusque dimanche.

RTBF